COMMENT BIEN PRÉPARER SON PITCH ?

Dans un précédent article, je vous parlais de la résidence d’écriture de ma Fédération Women In Film France : le Lab Des Auteures. (http://cle-up.com/2017/01/07/articles-1/)  Il se déroulera sur deux journées les 16 et 17 janvier. Dans ce cadre, j’organiserai des ateliers de coaching.
Ces ateliers sont à destination de femmes scénaristes, auteures-réalisatrices de longs et court-métrages. Ils ont pour but de les aider à gérer leur image ainsi que leur intervention orale.


AU PROGRAMME DE CES DEUX JOURNÉES :

– Comment bien préparer son pitch
– Prise de parole en public et gestion de l’image
– Confiance en soi et leadership
– La communication verbale et non verbale

En regardant de plus près, on se rend compte que toutes ces thématiques sont liées. En effet, une bonne gestion de son image et une bonne prise de parole en public relèvent de deux choses : une confiance en soi maîtrisée ainsi qu’une bonne préparation.

Comment mettre ces deux éléments dans sa poche ?

Pour avoir confiance en soi, il faut passer outre deux obstacles qui sont le stress et un état d’esprit par lequel nous sommes tous très souvent passé : la sous-estimation de soi. Il faut donc : prendre conscience de soi, croire en son potentiel et identifier des objectifs positifs et clairs.

Cette première étape de préparation et de travail sur soi nous amène à la second étape : comment bien préparer son pitch ?

Dans cet article, j’ai décidé de vous parler de l’atelier qui s’est tenu autour de la préparation du pitch. (Les thématiques des autres ateliers seront bien entendu traitées dans d’autres articles.)

Alors… Je pitches, tu pitches, nous pitchons… Aujourd’hui, ce terme est utilisé partout et est repris à toutes les sauces. Mais savons-nous vraiment ce qu’est le pitch ?

LE SAVIEZ-VOUS ?

Tandis qu’il s’installe petit à petit, mais surement en France, le pitch est outre-atlantique comme un automatisme, voire un art de vivre. En effet, aux Etats-Unis, on se vend aussi bien au cours d’un barbecue entre amis, d’une rencontre de quelques minutes dans un ascenseur avec un partenaire (ou un client!) potentiel, que lors d’un entretien professionnel. Trois épisodes de la vie courante, qui ont chacun leur propre pitch !
Se vendre entre amis correspond au pitch de positionnement, se présenter en quelques minutes cela correspond au pitch elevator, et au cours d’un entretien professionnel, il s’agit tout simplement du pitch start up . Je vous entends déjà « mais en quelle langue elle nous parle là ? Je ne savais déjà pas ce que c’était qu’un pitch et maintenant, je découvre qu’il y en a trois !! » En fait, c’est beaucoup moins compliqué qu’il n’y paraît.

Le pitch de positionnement, sera une façon originale de présenter votre activité, tout en suscitant assez l’intérêt de votre interlocuteur pour transformer cette entrevue en prise de rendez-vous et en prestation de service. Un exemple ? Une psychothérapeute, qui va se présenter à vous en tant que Coach de la pensée positive, vous allez lui demander en quoi cela consiste. Elle va vous répondre : Je colore les habitudes négatives de mes clients, pour les aider à atteindre leurs objectifs et à s’épanouir dans la sphère personnelle et professionnelle. Là, ayant suscité votre intérêt, vous allez lui demander de vous en dire plus. Et là que fait-elle ? Elle saisie l’opportunité de transformer cet échange en rendez-vous, en vous disant « Ça va être un peu long de vous en parler là maintenant, mais échangeons nos cartes et parlons-en autour d’un café. La semaine prochaine ? »
Et le rendez-vous est pris !

Pour bien préparer ce pitch, sortez des sentiers battus et trouver vous un titre et une présentation de votre activité qui détonnent !

Le pitch elevator, littéralement en français « pitch de l’ascenseur », c’est un pitch qui va présenter ce que vous faites sur une durée ne dépassant celle d’un trajet d’ascenseur allant du rdc au 5ème  étage.

Pour bien préparer ce pitch, il vous faut préparer un pitch donnant ces trois informations : ce que je fais (votre service), pour (vos cibles), car (votre valeur ajoutée).

Le pitch start up, c’est le moins sexy des trois selon moi, mais il est tellement indispensable lorsque l’on est en recherche de fonds, et donc d’investisseurs.
C’est un pitch dans lequel vous insérerez des chiffres tirés de votre business plan :  des chiffres du marché par exemple. Enfin, des données qui vont rassurer l’investisseur et lui montrer très rapidement et de façon concise, que vous êtes l’affaire du siècle, qu’il faut investir sur vous et personne d’autre.

Pour bien préparer ce pitch, pas de surprises, il faut avoir bien étudier le marché et bien ficelé son business plan.

« Et toi, comment tu pitches ? »

Pour en savoir plus sur Women In Film France : www.womeninfilmfrance.fr

 

Article by Cynthia-Laure

Cynthia-Laure Etom, is an Image / Communication Consultant and a Speaker. She helps Entrepreneurs in the definition of their Communication and Image (personal & professional) strategy. www.cynthialaure-etom.com

Be the first to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *